Faut-il utiliser CHKDSK /R ou /F : une réponse détaillée

manuviraj
Écrit par
Approuvé par
177

chkdsk /f /rLes paramètres les plus couramment utilisés dans CHKDSK sont /R et /F. Ils diffèrent en fonction et en temps nécessaire pour achever la tâche. Alors, lequel devriez-vous utiliser, CHKDSK /R ou /F ? Pour vous aider à décider, nous allons décrire les deux paramètres, comment ils fonctionnent et comment exécuter efficacement la commande CHKDSK.

Quelle est la différence entre /R et /F dans CHKDSK ?

La commande CHKDSK comporte de nombreux paramètres qui peuvent être utilisés pour modifier ce que fait la commande et comment elle fonctionne. Deux des plus populaires sont /R et /F, qui signifient respectivement « fixer » et « réparer ». Fixer et réparer sont synonymes, mais pas dans CHKDSK. La principale différence entre CHKDSK /F et CHKDSK /R est le type d’erreurs qu’ils corrigent.

Paramètre /F /R
📋 Description Détecte les erreurs et corruptions dans le système de fichiers du disque, qui est un index de tous les fichiers et dossiers de votre disque. Prenant une analogie du blog Ask Leo, considérez le système de fichiers comme la table des matières d’un livre. Le paramètre /F vérifiera que toutes les entrées sont correctes, mènent aux bonnes pages et chapitres (fichiers et dossiers) et que tous les chapitres ont une entrée. La commande CHKDSK /R fait tout ce que fait /F, mais elle vérifie également l’état de santé de chaque secteur physique de votre disque. Elle détermine si les données de chaque secteur sont lisibles. Si ce n’est pas le cas, elle marque les secteurs endommagés comme « secteurs défectueux » et, si disponible, des secteurs de rechange dédiés sont appelés à prendre la place de ces secteurs défectueux. Une fois qu’un secteur est marqué comme mauvais, il n’est plus utilisé par Windows pour stocker des données.
🕒 Temps Nécessaire Vérifier chacun des secteurs du disque est un processus laborieux, et la commande CHKDSK /R peut prendre plusieurs heures pour s’achever. Surtout si elle détecte des erreurs et tente de les réparer. Le paramètre /F prend comparativement moins de temps à s’exécuter. Généralement, la durée est inférieure à une heure, mais cela peut être plus, en fonction du disque et des erreurs rencontrées par CHKDSK.
❓ Quand utiliser Si vous remarquez seulement une corruption mineure de données sur votre disque et qu’il n’y a pas d’impact sur la performance du disque, CHKDSK /F est un choix meilleur et plus rapide. Si vous observez que le disque fonctionne plus lentement que d’habitude et qu’il y a disparition et apparition aléatoires de données, cela pourrait justifier la commande CHKDSK /R.

Quel que soit le paramètre que vous choisissez, il est préférable de laisser la commande CHKDSK suivre son cours et de ne pas éteindre votre PC brusquement.

Comment éviter la perte de données causée par l’exécution de la commande CHKDSK

Parfois, l’exécution de la commande CHKDSK peut entraîner une perte de données. Cela se produit généralement lorsque CHKDSK trouve des secteurs défectueux sur le disque et tente de les réparer. Dans l’essentiel, la perte de données est un dommage collatéral lorsque CHKDSK détecte des problèmes sur votre disque et les répare.

Bien que CHKDSK ne supprime pas toujours certains fichiers lorsqu’il répare votre disque, il vaut mieux prévenir que guérir. Donc, voici comment vous pouvez éviter la perte de données causée par l’exécution des commandes CHKDSK /R ou CHKDSK /F.

La première chose que vous pouvez faire est, tout simplement, d’exécuter la commande CHKDSK sans aucun paramètre. Ce faisant, CHKDSK affiche seulement l’état du disque, mais ne tente pas de réparer le disque. Mais, de cette façon, vous ne profitez pas réellement de l’utilité CHKDSK car les erreurs restent telles quelles.Une meilleure alternative est de sauvegarder toutes vos données au préalable, puis d’exécuter les commandes CHKDSK /F ou CHKDSK /R, en fonction de vos besoins. Cependant, simplement copier et coller les données d’un disque dur déjà endommagé peut aggraver ses problèmes et, dans certains cas, cela pourrait être tout simplement impossible. Nous vous recommandons de créer une image disque de votre lecteur et de récupérer vos données à partir de l’image disque, en utilisant un programme de votre choix.

Pour ce tutoriel, nous avons choisi d’utiliser Disk Drill car il permet à la fois de créer une image disque et de récupérer des données à partir de celle-ci, le tout via une interface unique. Il est compatible avec tous les types de supports de stockage, reconnaît tous les principaux systèmes de fichiers et plus de 400 formats de fichiers. Avec Disk Drill, vous pouvez même récupérer des données si votre lecteur n’a pas de système de fichiers, c’est-à-dire s’il est au format RAW (CHKDSK ne fonctionne pas sur les lecteurs RAW).

Le processus de création d’une image disque et de récupération de données à partir de celle-ci est assez simple :

Étape 1 : Utilisez la fonctionnalité de sauvegarde octet par octet dans Disk Drill

  1. Téléchargez Disk Drill et installez-le.
  2. Ouvrez Disk Drill et cliquez sur Sauvegarde du disque sous Outils supplémentaires.
  3. Sélectionnez le disque pour lequel vous souhaitez créer une image disque, et cliquez sur Sauvegarde octet par octet.Écran de sauvegarde du disque dans Disk Drill.
  4. Choisissez où vous souhaitez enregistrer l’image disque. Notez que l’image disque est essentiellement une copie logicielle de l’intégralité du disque, donc assurez-vous que l’emplacement de sauvegarde dispose d’assez d’espace libre. Cliquez sur OK.Fenêtre des paramètres d'image disque dans Disk Drill.
  5. Disk Drill créera l’image disque. Le processus pourrait prendre un certain temps, en fonction de la taille du disque.

Étape 2 : Récupérez les données à partir de l’image disque

  1. Ouvrez Disk Drill et accédez à l’onglet Périphériques de stockage, sous Récupération de données.
  2. Cliquez sur Attacher une image disque, recherchez l’image disque que vous avez créée dans la section précédente et double-cliquez dessus. Elle sera ajoutée en tant que lecteur avec une étiquette « Image montée » dans l’interface de Disk Drill.Option attacher une image disque dans Disk Drill.
  3. Sélectionnez l’image disque du lecteur et cliquez sur Rechercher les données perdues.Option rechercher les données perdues dans Disk Drill.
  4. Cliquez sur Examiner les éléments trouvés pour visualiser les fichiers sur le lecteur. Vous pouvez également filtrer les fichiers en cliquant sur le type de fichier correspondant (Images, Vidéo, Audio, Documents, Archives et Autres).Écran examiner les éléments trouvés dans Disk Drill.
  5. Déployez la section Existant pour voir les fichiers actuellement présents sur le lecteur. Pour visualiser les fichiers supprimés, déployez les sections Supprimés ou perdus et Reconstruits.Sections de récupération de données dans Disk Drill.
  6. Sélectionnez les fichiers que vous souhaitez récupérer. Disk Drill affichera un aperçu du fichier actuellement sélectionné, mais vous pouvez prévisualiser manuellement les fichiers en cliquant sur l’icône en forme d’œil à côté du nom du fichier. Cliquez sur Récupérer une fois que vous avez terminé de sélectionner les fichiers.
  7. Liste des fichiers récupérables dans Disk Drill.Choisissez une destination de récupération pour les fichiers et cliquez sur Suivant.Invite de destination de récupération dans Disk Drill.
  8. Disk Drill récupérera les fichiers sélectionnés. Vous pouvez récupérer jusqu’à 500 Mo de données gratuitement sur Windows. Pour une récupération supplémentaire, vous aurez besoin d’une licence.

Comment exécuter correctement la commande CHKDSK

Choisir les paramètres appropriés et utiliser une syntaxe correcte est important lors de l’exécution de la commande CHKDSK.

Voici comment exécuter correctement la commande CHKDSK :

  1. Recherchez « cmd » dans la recherche Windows (Windows + S). Cliquez avec le bouton droit sur Invite de commandes > Exécuter en tant qu’administrateur.
  2. Tapez chkdsk /f ou chkdsk /r dans la console et appuyez sur Entrée. Vous pouvez également scanner des partitions spécifiques, en utilisant la syntaxe chkdsk X: /f (remplacez X par la lettre de la partition, comme C:, D:, etc.).
  3. Attendez que le processus CHKDSK se termine. La durée nécessaire à CHKDSK pour se terminer dépendra du paramètre utilisé, ainsi que des erreurs rencontrées par l’utilitaire sur le disque.

Sur les disques formatés avec le système de fichiers NTFS (le système de fichiers par défaut de Windows), vous pouvez utiliser le paramètre /i pour effectuer une vérification moins approfondie des entrées d’index. Cela réduira le temps nécessaire pour que CHKDSK termine l’analyse. Le paramètre /c peut également vous faire gagner du temps au prix d’une analyse moins détaillée.

Conseil : Pour connaître les différents paramètres que vous pouvez utiliser avec CHKDSK et le format de syntaxe correct pour l’utilitaire, vous pouvez exécuter la commande CHKDSK /? dans CMD.

Problèmes courants lors de l’exécution de la commande CHKDSK

De nombreux utilisateurs signalent certains problèmes lors de l’exécution de la commande CHKDSK.

Nous en avons listé quelques-uns ci-dessous, et comment vous pouvez les gérer efficacement :

  • Impossible d’ouvrir le volume pour un accès direct : Si vous recevez ce message lors de l’exécution de CHKDSK, cela indique que vous avez entré une lettre de lecteur incorrecte. Le message peut également apparaître si la syntaxe était correcte, mais que vous avez tenté d’exécuter CHKDSK sur un dossier spécifique d’un lecteur NTFS. Dans ce cas, exécutez CHKDSK sur l’ensemble du lecteur ou de la partition NTFS, au lieu d’un dossier spécifique à l’intérieur. Vérifiez bien la lettre de lecteur de la partition que vous souhaitez analyser, en utilisant l’Explorateur Windows, puis relancez la commande CHKDSK avec la lettre de lecteur correcte.
  • CHKDSK ne peut pas s’exécuter car le volume est utilisé par un autre processus : Vous recevrez ce message lorsque vous tenterez d’exécuter CHKDSK sur le disque dur interne du PC (qui contient le système d’exploitation). Windows vous demandera si le scan doit être exécuté lors du prochain redémarrage du système. Appuyez sur Y à cet écran et redémarrez votre PC pour exécuter CHKDSK. Vous pouvez également choisir d’exécuter CHKDSK à partir de l’Environnement de récupération Windows (WinRE).
  • CHKDSK est bloqué : CHKDSK prend plusieurs heures et parfois même une journée pour se terminer (sur des disques très grands). Ainsi, il est probable que CHKDSK ne soit pas bloqué et fait simplement son travail. Mais, si vous remarquez que la diode du disque dur ne clignote pas du tout, il se pourrait réellement que CHKDSK soit bloqué. Dans ce cas, appuyez sur ESC pour arrêter le processus et relancez CHKDSK. Si le problème se répète, exécutez la commande sfc /scannow puis relancez la commande CHKDSK.

Conclusion

Choisir les bons paramètres pour CHKDSK est important, car cela peut vous faire gagner beaucoup de temps. Cela vous aide également à éviter de solliciter le disque avec des analyses détaillées qui n’étaient pas nécessaires au départ. Indépendamment des paramètres que vous utilisez, nous recommandons tout de même de sauvegarder les données importantes avant d’exécuter l’utilitaire CHKDSK.

FAQ

Les deux paramètres scannent et corrigent les erreurs sur votre disque, mais le paramètre /R réalise une analyse plus approfondie et prend beaucoup plus de temps qu'une analyse /F. Nous vous recommandons d'abord d'exécuter l'analyse CHKDSK /F pour voir si cela corrige votre disque. Si ce n'est pas le cas, vous pouvez procéder à l'exécution de l'analyse CHKDSK /R.
Exécuter la commande CHKDSK avec des paramètres tels que /R et /F corrigera les erreurs sur votre disque. Cependant, exécuter la commande sans paramètres affichera uniquement le statut de votre disque, c'est-à-dire qu'elle détectera les erreurs mais ne les corrigera pas.
La meilleure option pour CHKDSK dépendra du type de problème auquel vous êtes confronté sur le disque. S'il s'agit d'une corruption mineure de données et que vous souhaitez effectuer un contrôle de disque régulier, il est préférable d'opter pour l'analyse CHKDSK /F. Si vous souhaitez une analyse plus détaillée, utilisez la commande CHKDSK /R, mais soyez prêt à attendre un certain temps pour qu'elle soit complétée.
CHKDSK peut scanner votre disque (interne ou externe) tant qu'il possède un système de fichiers reconnu par Windows (il ne fonctionnera pas sur les disques RAW). L'utilitaire en lui-même est tout à fait capable et devrait corriger toutes les erreurs de système de fichiers et les secteurs défectueux qu'il rencontre.
manuviraj
Manuviraj Godara est un rédacteur de contenu professionnel avec plus de 4 ans d'expérience à son actif. Sa fascination croissante et son expérience avec la technologie le poussent à créer du contenu lié à la récupération de données et à la technologie de consommation.
Approuvé par
12 ans d'expérience en développement de logiciels, administration de bases de données et réparation de matériel informatique.
0 COMMENTS
This field is required
This field is required
We respect your privacy; your email address will not be published.

We respect your privacy; your email address will not be published.

You have entered an incorrect email address!
This field is required